Projet Fondation Daniel et Nina Carasso

Alimentation Durable

La Bretagne est la première région française pour la pêche professionnelle en termes de volumes débarqués mais aussi d’emploi. Pourtant, la pêche y subit un déclin depuis une vingtaine d’années, en particulier en Bretagne Sud.

En parallèle d’une érosion du nombre d’emplois dans la pêche, qui s’observe à l’échelle mondiale en particulier dans les pays dits développés, l’effort de pêche (la capacité à capturer des poissons) ne cesse d’augmenter. Pourtant, cette stratégie productiviste se fait à pure perte puisque les captures, elles, continuent de décliner depuis les années 1980. La consommation de poisson en France est en moyenne de 34 kg par an, mais celle-ci dépend des importations pour plus de 70%.

De nombreux scientifiques, associations, et institutions publiques appellent à repenser le modèle de pêche actuel, trop court-termiste et incapable d’offrir une solution à la hauteur des enjeux socio-économiques et environnementaux du secteur. L’une des solutions serait de réorienter les aides à la petite pêche artisanale en priorité. Ce secteur représente en effet, pour la même quantité de captures, un plus grand nombre d’emplois et des pratiques de pêche beaucoup moins impactantes sur l’environnement.

Les navires utilisés par la pêche sont aujourd’hui vieillissants, et le secteur de la pêche durable pourrait bénéficier de nouvelles manières de produire (on parle d’innovation sociale) pour se maintenir dans un système mondialisé et concurrentiel. La propulsion à voile pour la pratique de la pêche professionnelle (engins dormants seulement) nous a convaincus pour les raisons présentées dans l’onglet projet Listao. Étant donné que ce type de navire n’est pas disponible à ce jour sur le marché, les objectifs du projet Alimentation durable – pêche durable : Listao, soutenu par la fondation Daniel et Nina Carasso, sont:

1. de mener le programme de communication pour le projet Listao à temps plein sur la durée du projet. Il s’agira ici de diriger et effectuer toutes les actions nécessaires à une bonne communication autour de l’association et du projet.

2. de faire l’étude et la promotion des filières de commercialisation alternatives. La viabilité du projet repose sur la réceptivité du marché à un projet de pêche à la voile et au développement de filières de commercialisation durables associées. L’évaluation de la sensibilité des usagers potentiels (consommateurs, pêcheurs, distributeurs) sera effectuée par (1) une étude qualitative, par le biais d’entretiens qui auront également comme objectif d’impliquer les consommateurs et les professionnels dans la mise en œuvre de telles filières; (2) une étude quantitative (questionnaires soumis à un échantillon représentatif des consommateurs en Bretagne et au niveau national), afin de mesurer à une plus large échelle les opportunités de développement du projet. Les résultats de ces études seront communiqués aux acteurs. Ces démarches (études, restitution, implication, partenariats) contribueront, à terme, aux réalisations suivantes :

• La création et le dépôt d’un label « pêché à la voile ».

• La vente directe à l’arrivée du bateau via la mise en place une plateforme d’alerte internet.

• La mise en place et la validation des filières commerciales (type filière courte Haute Qualité / Ultra Frais au point de livraison).

Évaluer le marché de manière qualitative et quantitative ; co-construire le projet avec les usagers potentiels, mettre en place outils et réseaux valorisant la qualité de la pêche par rapport à la quantité participent à la réalisation du projet en questionnant la faisabilité et la pérennité d’une pêche durable.

3. de faire l’étude d’une formation à l’utilisation de Listao. Le maniement de Listao articule des « savoir-naviguer » et « savoir-pêcher » à la voile. Or, aujourd’hui, peu ou pas de professionnels ont la maîtrise de ces deux champs de compétences. Il s’agit alors, dès l’amorce du projet, de mettre en œuvre un dispositif de formation des futurs professionnels de la pêche durable à la voile. Ce dispositif repose sur différentes actions : recueil des techniques traditionnelles de pêche à la voile via des rencontres avec des personnes ressources, des observations de terrain et des recherches documentaires ; partenariat avec les structures de formation maritime initiale et continue ; mise en place d’une formation nautique pour les pêcheurs professionnels désireux de travailler sur des unités à voile type Listao.

Le projet Listao se veut être un espace d’expérimentation de la faisabilité et pérennité d’une pêche à la voile. Pour cela, recueillir et faciliter la transmission des savoirs, savoir-faire et savoir-être auprès des jeunes générations participe à la réalisation du projet (voir aussi le projet Héritages Littoraux – Pêcheurs d’hier, pêcheurs de demain). De même, l’élaboration d’un programme de formation de pêche à la voile à partir du recueil des besoins des pêcheurs, élèves et formateurs permettra d’associer au mieux les futurs usagers au projet de pêche à la voile, dans une démarche d’innovation sociale.