La pêche sur l’île d’Yeu a une histoire douloureuse : les effectifs de marins y ont été divisés par deux en dix ans suite à l’interdiction des filets maillants dérivants et de la pêche au requin taupe. Un grand nombre de départs en retraite sont aussi restés non remplacés. Pourtant l’île a su se renouveler vers une pêche durable et ancrée sur le territoire. Les pêcheurs professionnels y pratiquent essentiellement des techniques sélectives (lignes, casiers, filets). Par ailleurs, ils se sont regroupés en un groupement d’intérêt économique (GIE) leur permettant de vendre le poisson en AMAP sur la région de Nantes (voir leur charte).

La semaine passée, Stéphanie, Géraldine et Charlène de Voile au Travail sont allées à la rencontre des marins ogiens dans les cafés de Port Joinville.
« Nous avons été très touchées par la générosité des îliens, qui nous ont accueillies chez eux, parfois à leur table, nous ont fait confiance, nous livrant leur souvenirs et nous ouvrant leurs albums de famille et archives. Nous avons beaucoup appris sur la pêche au germon auprès des anciens, et nous planifions d’y retourner afin de compléter les enquêtes déjà menées par de nouvelles, auprès de pêcheurs professionnels en activité, plus difficiles à croiser ! »

Impression

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s